Clenbutérol – 0,02 mg / onglet. (50tab) – Sopharma

14.00

0,02 mg / comprimé. (50tab)

Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Semblable à l'éphédrine, le clenbutrol est extrêmement populaire dans les régimes car ses propriétés de combustion des graisses sont parmi les plus puissantes du marché. Pour cette raison, il est utilisé non seulement par les culturistes, mais aussi de plus en plus par des personnes normales pour perdre du poids. Vous pouvez découvrir tout le reste sur le clenbutérol ici :

Le clenbutérol, qui existe officiellement sur le marché pharmaceutique en Allemagne sous le nom de Spiropent, est un soi-disant bêta-2 sympathomimétique, similaire à l'éphédrine, qui est à l'origine utilisé pour traiter l'asthme, car il détend le tissu musculaire lisse Provoque les voies respiratoires et conduit ainsi à une dilatation des voies respiratoires. Même si le clenbutérol n'est pas un stéroïde anabolisant, le clenbutérol est très populaire dans le domaine de la musculation. Il y a deux raisons à cela qui sont liées aux effets du clenbutérol. D'une part, le clenbutérol aurait des effets anabolisants et anti-cataboliques et, d'autre part, le clenbutérol favoriserait la perte de graisse lors d'un régime.

COMMENT FONCTIONNE CLENBUTEROL (SPIROPENT):

L'effet anabolisant que le clenbutérol aurait est basé sur certaines études menées sur des animaux, qui ont pu montrer un effet anabolisant clair du clenbutérol. Malheureusement, ces études ne peuvent pas être liées à l'homme, ce qui est en partie dû au fait que les doses de clenbutérol utilisées dans ces études étaient environ mille fois supérieures à la gamme de doses thérapeutiques utilisées chez l'homme.

De plus, l'effet anabolisant du clenbutérol chez l'animal semble reposer sur des mécanismes qui ne sont pas présents chez l'homme ou ne sont que très faiblement présents. Ainsi, l'utilisation du clenbutérol pour la construction de la masse musculaire peut en fait être considérée comme inintéressante. Il en va de même pour le prétendu effet anti-catabolique du Spiropent, car aucune étude ne pourrait montrer un tel effet du clenbutérol. Le seul effet du clenbutérol qui pourrait être bénéfique pour la construction musculaire est l'augmentation de la force souvent observée, probablement due au fait que les muscles peuvent se contracter un peu plus fort sous l'action du clenbutérol. Fait intéressant, de nombreux utilisateurs rapportent que cet effet n'est clairement perceptible que dans le premier cycle de prise de clenbutérol et n'est que faiblement ou pas du tout au cours des phases ultérieures de la prise.

L'utilisation de loin la plus intéressante de Spiropent est de favoriser la combustion des graisses pendant un régime. Comme l'éphédrine, le clenbutérol est un agoniste des récepteurs bêta. La différence, cependant, est que le clenbutérol est un agoniste sélectif des récepteurs bêta-2, ce qui signifie que le clenbutérol agit presque exclusivement sur les récepteurs bêta-2, tandis que l'éphédrine stimule les trois types de récepteurs bêta dans le corps. Théoriquement, en raison du manque de stimulation des récepteurs bêta-1, le clenbutérol devrait exercer moins de stress sur le système cardiovasculaire que l'éphédrine, alors que les rapports des utilisateurs parlent d'effets secondaires évidents affectant le système cardiovasculaire tels que l'accélération nocturne lors de l'utilisation de clenbutérol Pulse et doux arythmies cardiaques, rapport.

L'effet brûleur de graisse des agonistes des récepteurs bêta tels que le clenbutérol ou l'éphédrine est principalement basé sur une légère augmentation de la température corporelle, qui est due au fait que la production de chaleur dans les mitochondries des cellules est augmentée, ce qui entraîne finalement un augmentation du métabolisme de base. En plus de cela, le clenbutérol provoque une légère suppression de la sensation de faim, qui est cependant inférieure à l'effet comparable de l'éphédrine.

En pratique, il a été observé que l'effet brûle-graisses de Spiropent est le plus fort au cours des deux premières semaines d'utilisation puis diminue rapidement. Cet effet est basé sur le fait que le clenbutérol régule à la baisse la sensibilité des récepteurs bêta-2 assez rapidement, ce qui bien sûr réduit également l'effet.

LES STRATÉGIES D'INGESTION ET LA POSOLOGIE DU CLENBUTÉROL (SPIROPENT) :

Afin de pouvoir utiliser efficacement le clenbutérol sur une plus longue période, les culturistes ont développé différentes stratégies au fil des ans. La plus ancienne de ces stratégies, qui est malheureusement encore assez répandue aujourd'hui, consiste en l'application d'un schéma de 2 jours de marche, 2 jours de repos après les deux premières semaines d'utilisation afin de donner aux récepteurs bêta-2 l'opportunité de deux jours chacun. se régénérer. Cependant, il suffit de regarder la longue demi-vie du clenbutérol, qui est de l'ordre de 35 heures, pour voir qu'une telle approche est vouée à l'échec. D'autre part, les schémas d'administration sont plus efficaces dans lesquels le clenbutérol est pris pendant une à deux semaines, suivi d'une à deux semaines sans ingestion. Au cours de ces semaines sans apport, de nombreux bodybuilders prennent de l'éphédrine au lieu du clenbutérol, ce qui n'est cependant pas une stratégie particulièrement judicieuse, car l'éphédrine stimule également les récepteurs bêta-2 en plus des récepteurs bêta-1 et bêta-3 et une récupération des récepteurs est donc exclue. En pratique, l'utilisation de substances brûle-graisses non liées aux récepteurs bêta, comme la yohimbine, s'est avérée plus judicieuse.

Une autre partie de la stratégie est la prise concomitante de kétotifène, qui augmente la sensibilité des récepteurs bêta-2. Il en va de même pour l'hormone thyroïdienne liothyronine (T3), qui a également un effet brûle-graisses important.

Les doses les plus connues utilisées par Spiropent sont comprises entre 20 et 160 mcg, en commençant généralement par une dose plus faible de clenbutérol, qui est ensuite augmentée lentement au cours de l'application. En raison de la longue demi-vie du clenbutérol, la plupart des utilisateurs prennent le clenbutérol en deux doses fractionnées, de plus petites doses de clenbutérol n'étant souvent prises que le matin.

LES EFFETS SECONDAIRES DU CLENBUTEROL (SPIROPENT) :
Les effets secondaires du clenbutérol comprennent l'insomnie, les tremblements des mains, les problèmes cardiovasculaires et une tendance accrue aux crampes. La plupart de ces effets secondaires diminuent au fur et à mesure que vous les prenez. La tendance accrue aux crampes peut être contrecarrée par un apport suffisant de liquides et la prise d'un supplément de magnésium. Cependant, beaucoup plus inquiétants que ces effets secondaires clairement perceptibles sont le fait que le clenbutérol peut entraîner une nécrose (mort cellulaire) dans la région du muscle cardiaque et que le clenbutérol, en tant qu'agoniste bêta-2, réduit la sensibilité à l'insuline.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Clenbutérol – 0,02 mg / onglet. (50tab) – Sopharma”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *